Reconnaître, former et utiliser des accords mineurs

Les accords mineurs marquent notre univers musical de manière incomparable. Leurs sonorités mélancoliques et émotionnelles sont au cœur de nombre de nos mélodies et chansons préférées. Dans cet article, nous examinons ce que sont les accords mineurs, comment ils sont formés et, surtout, quel rôle important ils jouent dans l'harmonie d'une chanson.
Table des matières

Que sont les accords mineurs ?

L'accord mineur est l'un des deux types d'accords simples (majeur et mineur), composé de trois notes. Dans l'apprentissage des accords, il fait partie des premiers concepts introduits. Par contraste avec les accords majeurs, les accords mineurs sonnent de manière triste et mélancolique - c'est pourquoi ils sont un outil si important dans la composition de chansons.

Comment former un accord mineur ?

Pour former un accord mineur simple, il faut trois notes :

  1. La note de base : C'est le point de départ de ton accord et c'est ce qui lui donne son nom. Par exemple, la note de base dans un accord de do mineur est le do.
  2. La tierce mineure : C'est la note suivante dans ton accord, elle se situe trois demi-tons (une tierce mineure) au-dessus de la fondamentale. Dans un accord de do mineur, ce serait donc un mi bémol.
  3. La quinte : C'est la dernière note de ton accord, elle se situe sept demi-tons (une quinte pure) au-dessus de la fondamentale. Dans un accord de do mineur, ce serait un sol.

A titre d'exemple, considérons l'accord de la mineur (tonalité parallèle à celle de do majeur), car il ne contient pas de dièses ou de bémols :

L'accord de la mineur dans sa forme la plus simple
L'accord de la mineur dans sa forme la plus simple

Autres accords mineurs plus complexes

Mais il n'y a pas que le simple accord mineur de trois notes - en ajoutant une quatrième note, on peut construire des accords mineurs plus complexes et créer des harmonies intéressantes :

Accord de septième mineure : Cet accord est composé de la fondamentale, de la tierce mineure, de la quinte et de la septième mineure. Dans un do mineur 7 (Cm7), il s'agirait des notes do, mi bémol, sol et si bémol. Il a un son plus sombre qu'un simple accord mineur et est souvent utilisé dans la musique de jazz et de blues.

Mollmaj7 : Cet accord est composé de la fondamentale, de la tierce mineure, de la quinte et de la septième majeure. Dans un do mineurmaj7 (CmMaj7), il s'agirait des notes do, mi bémol, sol et si. Il transmet une ambiance douce-amère et mélancolique et est souvent utilisé dans le jazz et la musique pop.

Mineur6 : Cet accord est composé de la fondamentale, de la tierce mineure, de la quinte et de la sixte majeure. Dans un do mineur6 (Cm6), il s'agirait des notes do, mi bémol, sol et la. Il a un son doux et chaud et est souvent utilisé dans le jazz et la bossa nova.

Molladd9 : Cet accord est composé de la fondamentale, de la tierce mineure, de la quinte et de la neuvième majeure (c'est-à-dire la seconde une octave plus haut). Dans un accord de do mineur9 (Cmadd9), il s'agirait des notes do, mi bémol, sol et ré. Il a un son riche et ample et est souvent utilisé dans la musique pop.

Renversements d'accords mineurs

Les renversements rendent les accords beaucoup plus intéressants au sein d'une cadence, car ils font varier l'accordage de chaque degré. A titre d'exemple : Si je passe de sol mineur à la mineur en transposant simplement chaque note d'un ton entier vers le haut, cela sonne ennuyeux et inintéressant, car chaque voix ne monte que d'un pas à la fois.

Mais lorsque je travaille avec des inversions, cela sonne beaucoup plus intéressant, car maintenant chaque voix va dans une direction différente et a un intervalle différent.

Les inversions sont très importantes dans la composition : dans la variante supérieure, toutes les voix vont dans la même direction et les distances sont les mêmes pour chaque voix ; dans la deuxième variante, toutes les voix vont certes dans la même direction, mais avec des distances différentes. Cela rend l'ensemble beaucoup plus captivant et intéressant.
Les inversions sont très importantes dans la composition : dans la variante supérieure, toutes les voix vont dans la même direction et les distances sont les mêmes pour chaque voix ; dans la deuxième variante, toutes les voix vont certes dans la même direction, mais avec des distances différentes. Cela rend l'ensemble beaucoup plus captivant et intéressant.

Pour chaque accord de trois sons, il existe 2 renversements différents en plus de la position de base :

  • Position de base : Ici, la fondamentale est la note la plus grave, suivie de la tierce et enfin de la quinte.
  • Première inversion : Ici, la quinte est la plus basse, suivie de la fondamentale et enfin de la tierce.
  • Deuxième inversion : Ici, la tierce se trouve tout en bas, suivie de la quinte et enfin de la fondamentale.

Comment utiliser les accords mineurs dans les compositions ?

Pour les tonalités majeures : comme prédominante

Dans la théorie musicale occidentale traditionnelle, la prédominante est l'accord qui précède souvent la dominante (accord de V) et conduit à la résolution vers la tonique (accord de I). Les accords prédominants contribuent à créer une tension qui est ensuite résolue par le mouvement vers la dominante et finalement vers la tonique.

Dans les modes majeurs, la prédominante est typiquement la sous-dominante (IV) ou la parallèle de sous-dominante (ii).

Prenons l'exemple de la tonalité de do majeur : L'accord IV (sous-dominante) serait fa majeur (fa, la, do) et l'accord ii (parallèle de sous-dominante) serait ré mineur (ré, fa, la). Ces deux accords peuvent faire office de pré-dominante, qui mène à la dominante sol majeur (sol, si, ré) et finalement à la tonique do majeur (do, mi, sol).

Lorsque l'accord de II est utilisé comme prédominante, il a souvent un effet émotionnel subtilement différent de l'utilisation de l'accord de IV. Alors que l'accord de IV a un son plus clair, plus ouvert, l'accord de ii peut produire un son un peu plus mélancolique, plus intime.

Il est également courant d'utiliser l'accord ii avec l'accord V dans une progression ii-V-I, qui est l'une des progressions d'accords les plus courantes dans la musique de jazz. Dans cette progression, l'accord ii sert de pré-dominante qui mène à la dominante et se résout ensuite en tonique.

Pour les tonalités mineures : comme tonique, dominante et sous-dominante

Le cercle des quintes le montre clairement : dans les tonalités mineures, la tonique, la dominante et la sous-dominante sont toutes des accords mineurs. Tu ne peux donc construire des cadences entières qu'avec des accords mineurs si tu veux que ta chanson ait une ambiance triste ou mélancolique.

La chanson "Roots, Rock, Reggae" de Bob Marley en est un bon exemple : on n'y utilise que des accords mineurs dans la séquence d'accords i-iv-i-v.

YouTube

En chargeant la vidéo, vous acceptez la déclaration de confidentialité de YouTube.
En savoir plus

Charger la vidéo

Conclusion

Les accords mineurs ouvrent un large éventail de possibilités pour exprimer des émotions, créer des tensions musicales et affiner l'image sonore d'une composition. Ils sont souvent associés à des ambiances tristes ou mélancoliques, mais peuvent aussi transmettre de la profondeur, de la complexité et des nuances émotionnelles.

Après tout, l'utilisation créative des accords et des harmonies est justement un élément central pour créer une musique qui reste en mémoire et qui émeut l'auditeur. L'étude des accords mineurs est donc une tâche gratifiante pour tout musicien.

Convient à cet effet : Former et utiliser des accords diminués pour ajouter de la tension à tes compositions

Partager cet article

Nous recherchons, testons, examinons et recommandons les meilleurs produits en toute indépendance. Si tu achètes quelque chose via nos liens, nous recevons éventuellement une commission.

Publicité

Table des matières

S'abonner à la newsletter pour ne rien manquer !

Gear
Nous sommes aussi sur Youtube !
YouTube

En chargeant la vidéo, vous acceptez la déclaration de confidentialité de YouTube.
En savoir plus

Charger la vidéo

Plus d'articles

Table des matières

Plus de contributions
Actualités
Une analyse : les paroles de chansons les plus populaires au monde
Quelles sont les paroles de chansons les plus recherchées dans le monde ? Nous nous sommes penchés sur cette question en effectuant des recherches intensives et avons analysé quelles paroles de chansons sont le plus souvent recherchées sur Google ...
Lire la suite →
Actualités
Étude : les chansons et les riffs les plus joués au monde
Quelles sont les chansons que les musiciens du monde entier veulent le plus souvent jouer ? Nous nous sommes penchés sur cette question passionnante et avons recherché quels accords de chansons et riffs de guitare ...
Lire la suite →
Les meilleures villes allemandes pour les musiciens
Pour artistes
Étude : les meilleures villes allemandes pour les musiciens
Dans quelle ville allemande les musiciens vivent-ils le mieux ? Nous nous sommes penchés sur cette question et avons réalisé une étude sur les 40 plus grandes villes d'Allemagne.
Lire la suite →
Gear
Classement des guitares : Quelles sont les guitares électriques qui ont la meilleure valeur de revente ?
Nous avons étudié les prix d'occasion des 40 guitares électriques les plus vendues et les avons comparés aux prix du neuf. Nous montrons quelles guitares électriques sont les plus vendues sur le marché de l'occasion et quelles ...
Lire la suite →
Pour artistes
Les marques de synthétiseurs les plus populaires dans chaque pays
Nous avons analysé les recherches Google des 6 marques de synthétiseurs les plus populaires dans 118 pays et évalué les résultats. Les résultats sont très intéressants et montrent surtout ...
Lire la suite →
Les meilleures pédales de réverbération
Gear
Les meilleures pédales de réverbération pour les guitaristes et les producteurs
Une pédale de réverbération peut donner à la guitare une profondeur incroyable et enrichir énormément le son. Que ton ampli ait déjà une réverbération intégrée ou non ...
Lire la suite →