La syncope musicale expliquée simplement

Tu as certainement déjà entendu le terme "syncope" - peut-être de la part d'un collègue de groupe qui s'y connaît en théorie musicale ou d'un producteur qui essaie d'expliquer ses idées. Mais le terme n'est pas toujours clair et donne souvent lieu à des malentendus. Dans cet article, tu apprendras tout sur la syncope musicale, expliquée à l'aide d'exemples pratiques.
Table des matières

En théorie musicale, la syncope est un effet qui interrompt ou perturbe le flux rythmique ou harmonique régulier d'un passage dans une composition.

Une syncope se produit lorsque l'accent est mis sur un rythme faible plutôt que sur un rythme fort, ou lorsqu'un rythme est divisé en deux rythmes différents. Cela peut créer de la tension et des temps forts dans la musique et est souvent utilisé pour rendre une mélodie ou un rythme plus intéressant et plus complexe.

L'une des formes les plus courantes de syncope est le "rythme syncopé", dans lequel l'accent est mis sur un battement faible. Dans une mesure typique 4/4, les battements lourds sont 1 et 3, les battements faibles 2 et 4.

Battements forts (1,3) et faibles (2,4) en 4/4
Battements forts (1,3) et faibles (2,4) en 4/4

Mais ce ne sont pas les seules syncopes possibles - si l'on mesure la mesure en croches plutôt qu'en noires, on obtient 4 battements faibles (offbeats).

Syncopes possibles avec des croches en mesure 4/4
Syncopes possibles avec des croches en mesure 4/4

Convient à cet effet : Symboles et signes musicaux que tout le monde devrait connaître

Types de syncopes

Syncopes rythmiques

Dans un rythme syncopé, l'accent est mis sur l'un des coups faibles, comme par exemple la grosse caisse sur le "et" du 3, ou la caisse claire sur le "et" du 4. Voici un exemple simple de mon DAW:

Beat simple sans syncope
Beat simple sans syncope
Syncope simple sur la grosse caisse
Syncope avec la grosse caisse - le rythme devient plus excitant
Syncope supplémentaire avec la caisse claire
Pour rendre le tout encore plus intéressant, j'ajoute quelques coups de caisse claire syncopés.

Tu peux voir que cette technique valorise énormément les rythmes, car l'auditeur s'attend à ce que l'accent soit mis sur le coup fort - mais au lieu de cela, il est surpris par l'accent mis sur le coup faible.

Une autre forme de syncope est ce que l'on appelle les "rythmes croisés", dans lesquels deux rythmes différents sont joués simultanément. Cela peut être réalisé en faisant jouer un motif régulier par un instrument pendant qu'un autre instrument pose un motif syncopé par-dessus - un exemple classique est la batterie et les percussions.

Cela rend la musique plus complexe et plus intéressante, car l'oreille de l'auditeur est constamment tiraillée entre les deux rythmes différents.

Les syncopes peuvent non seulement rendre une mélodie ou un rythme plus intéressant, mais aussi transmettre une émotion ou un sentiment particulier. Par exemple, un rythme syncopé peut donner un sentiment d'urgence ou d'excitation, tandis qu'un rythme droit et non syncopé peut évoquer un sentiment de calme et de paix.

A l'aide des syncopes, on peut également former des contrepoints en reliant deux mélodies en un ensemble harmonique et rythmique - pour en savoir plus, consultez mon article sur le contrepoint.

Syncopes harmoniques

Les syncopes harmoniques sont un effet particulier des accords. Elles se produisent lorsqu'un même accord est joué sur plusieurs mesures ou, dans d'autres cas, lorsque les accords sont disposés de manière à produire également des syncopes rythmiques.

Les syncopes étaient considérées comme de mauvais effets par les théoriciens classiques de l'harmonie et étaient donc considérées comme des erreurs (et sont encore considérées comme des erreurs aujourd'hui dans l'harmonie classique). Il existe cependant d'innombrables exemples dans l'histoire de la musique où un tel effet se produit.

Mélodie sans syncope
Accords sans syncope
Accords avec syncope
Accords avec syncope, en avançant le deuxième et le quatrième accord d'une croche

Il s'agit d'un type de syncope harmonique très fréquent, particulièrement utilisé dans la musique pop actuelle. Elle donne un groove à la chanson - qui peut ensuite être renforcé par d'autres syncopes de la batterie.

Syncope de la batterie
Avec plus de coups de batterie offbeat, le pattern commence à groover

Comment former des syncopes ?

Il existe différentes manières de créer des syncopes dans ta musique :

  • Mettre une note sur un temps faible. C'est aussi simple que ça - au lieu de jouer la caisse claire sur le 2, joue-la sur le "2 et".
  • Remplacer l'accent. Tu peux créer des syncopes en accentuant un coup faible ou un coup non accentué. Cela peut se faire par l'utilisation de la dynamique, par exemple en jouant une note plus forte ou plus faible que les notes environnantes, ou par l'articulation, par exemple staccato ou legato.
  • Laisse la note ou l'accord se prolonger au-delà de la mesure jusqu'à la mesure suivante. La note doit commencer par le battement léger de la première mesure et se terminer par le battement lourd de la mesure suivante.
  • Utilise des rythmes off-beat. Tu peux créer des syncopes en utilisant des rythmes qui ne sont pas basés sur les battements forts de la mesure. Le "chop" classique de la guitare+piano dans le reggae en est le meilleur exemple - voir la vidéo ci-dessous.

Il est important de veiller à ce que les syncopes soient utilisées de manière équilibrée et ne soient pas exagérées, car elles peuvent donner un son chaotique à la musique. Expérimente les différentes techniques et écoute comment elles sonnent dans le contexte de ta composition.

Dans quels genres musicaux les syncopes sont-elles utilisées ?

Les syncopes sont utilisées dans tous les genres musicaux, en particulier dans le reggae, le jazz, le blues, le funk et le hip-hop. Dans le jazz, la syncope est utilisée pour donner à la musique un aspect improvisé et spontané. Dans le funk et le hip-hop, elle est utilisée pour créer le groove.

Dans le reggae et le ska, on trouve des syncopes partout : ces genres musicaux sont entièrement basés sur des accentuations off-beat. La guitare joue sur le 2 et le 4 de la mesure, la batterie laisse le 1 libre et accentue le 3. C'est donc exactement le contraire de ce que l'on connaît habituellement dans le rock et la pop.

YouTube

En chargeant la vidéo, vous acceptez la déclaration de confidentialité de YouTube.
En savoir plus

Charger la vidéo

Histoire de l'utilisation de la syncope dans la musique

Les syncopes font partie des bases de la composition depuis le Moyen-Âge. Les compositeurs italiens, allemands et français du Trecento au 14e siècle utilisaient déjà des syncopes, comme par exemple la chanson suivante de Giovanni da Firenze.

Giovanni da Firenze, Appress&#039 ; un fiume
Giovanni da Firenze, Appress' un fiume

Dans Encyclopædia Britannica, on peut lire : "Le répertoire des chants de Noël du XVe siècle est un des plus grands trésors de la musique anglaise du Moyen-Âge[...] Les premiers chants de Noël sont rythmiquement rectilignes, dans une mesure moderne de 6/8 ; plus tard, le rythme de base est de 3/4, avec de nombreux rythmes croisés[...] comme dans le célèbre chant d'Agincourt 'Deo gratias Anglia'. Comme dans d'autres musiques de cette époque, l'accent n'est pas mis sur l'harmonie, mais sur la mélodie et le rythme."

Les compositeurs de l'école vénitienne (un courant de la Renaissance), comme Claudio Merulo, utilisaient largement les syncopes dans ses toccatas.

Tocatta de Claudio Merulo
Tocatta de Claudio Merulo

J. S. Bach utilisait également la syncope comme instrument de base pour ses compositions. Un bon exemple de l'époque baroque est ce passage de Duet Aria in Cantata.

C'est là que se forment les syncopes, Bach faisant résonner les notes au-delà de la mesure jusqu'à la mesure suivante (Legato) et met l'accent suivant sur un battement de mesure faible.

Bach, passage de la duet aria "Seigneur, tu vois au lieu de bonnes œuvres" dans la cantate BWV9
Bach, passage de la duet aria "Seigneur, tu vois au lieu de bonnes œuvres" dans la cantate BWV9

Schubert, Beethoven, Haydn et Mozart ont utilisé des syncopes pour rendre leurs symphonies plus variées. Un excellent exemple de l'utilisation de syncopes en mesure 3/4 se trouve dans le mouvement d'ouverture de la symphonie n° 3 de Beethoven, dite Eroica.

Beethoven utilise ici une mesure à 3/4, mais utilise ensuite des syncopes pour l'interrompre de différentes manières :

Méthode 1: En déplaçant les notes dans un battement faible de la mesure, comme par exemple la première partie de violon dans les mesures 7-9. Au lieu de commencer sur le 1, il y a une pause de croche et la première note se trouve sur le "1 et".

Symphonie n° 3 de Beethoven, début du premier mouvement
Symphonie n° 3 de Beethoven, début du premier mouvement

Méthode 2: En mettant l'accent sur les battements faibles de la mesure, comme c'est le cas dans les mesures 25-26 et 28-35. Il construit subito forte ce qui signifie "soudain fort" - ces notes se distinguent donc des autres de manière dynamique.

Beethoven, Symphonie n° 3, premier mouvement, mesures 23-37, première partie de violon
Beethoven, Symphonie n° 3, premier mouvement, mesures 23-37, première partie de violon

Cette longue séquence de notes syncopées subito forte apparaît plus tard dans le développement de ce mouvement, dans un passage. Antony Hopkins, l'un des pianistes les plus connus au monde, décrit ce passage comme "un modèle rythmique qui ignore simplement les caractéristiques d'une mesure 3/4 normale„.

Méthode 3: En insérant des pauses là où l'auditeur s'attendrait normalement à trouver une note. C'est la méthode classique qui surprend toujours l'auditeur et maintient l'intérêt de la chanson.

Beethoven, Symphonie n° 3, premier mouvement
Beethoven, Symphonie n° 3, premier mouvement, mesures 123-131, première partie de violon

Problématique de la transmission de la notion de syncope en dehors de la musique occidentale

La question de savoir si le phrasé et l'accentuation de styles musicaux non occidentaux peuvent être qualifiés de syncopes est controversée. Le concept de syncope repose en effet sur le fait que l'accentuation est inattendue, une "Perturbation ou interruption du flux régulier du rythme„.

Dans le reggae, l'offbeat est tout sauf inattendu - il constitue la base du style. Il est donc difficile de dire si les battements offbeat de chaque chanson de reggae peuvent être considérés comme des syncopes.

Autre exemple : les formules rythmiques du Ragtime (précurseurs du jazz) de la fin du 19e siècle ont souvent été interprétés comme syncopés par la majorité des auditeurs européens et américains, alors que ce n'était pas l'intention initiale.

En conséquence, il n'est pas toujours possible de dire clairement s'il s'agit effectivement d'une syncope pour les styles musicaux d'Afrique, des Caraïbes et d'Amérique du Sud. Chacun est donc libre de l'interpréter comme il l'entend.

Partager cet article

Nous recherchons, testons, examinons et recommandons les meilleurs produits en toute indépendance. Si tu achètes quelque chose via nos liens, nous recevons éventuellement une commission.

Plus de contributions
Pour artistes
Les marques de synthétiseurs les plus populaires dans chaque pays
Nous avons analysé les recherches Google des 6 marques de synthétiseurs les plus populaires dans 118 pays et évalué les résultats. Les résultats sont très intéressants et montrent surtout ...
Lire la suite →
Les meilleures pédales de réverbération
Gear
Les meilleures pédales de réverbération pour les guitaristes et les producteurs
Une pédale de réverbération peut donner à la guitare une profondeur incroyable et enrichir énormément le son. Que ton ampli ait déjà une réverbération intégrée ou non ...
Lire la suite →
Les meilleures pédales de chorus
Gear
Les 8 meilleures pédales de chorus pour les guitaristes et les producteurs
Les pédales de chorus étaient particulièrement populaires dans les années 80 et des légendes comme Kurt Kobain ou John Frusciante les ont rendues encore plus populaires dans les années 90. Aujourd'hui, ...
Lire la suite →
Les meilleures pédales de distorsion
Gear
Les meilleures pédales de distorsion pour guitare électrique
Aujourd'hui, les pédales de distorsion sont plus populaires que jamais - à l'ère du numérique, où de nombreux guitaristes jouent sans ampli ou avec des amplis à transistors, ...
Lire la suite →
Les meilleurs ordinateurs portables pour la production musicale
Gear
Les 12 meilleurs ordinateurs portables pour la production musicale
On a longtemps cru qu'il fallait absolument avoir un ordinateur portable Apple pour produire de la musique en déplacement - ce n'est plus le cas depuis longtemps. Même si ...
Lire la suite →
Les meilleures pédales de delay
Gear
Les meilleures pédales de delay en 2024
Les pédales de delay font partie des pédales les plus appréciées des guitaristes - un effet de delay crée de la profondeur et un son atmosphérique qui ne peut être obtenu par d'autres moyens. ...
Lire la suite →